15/05/2012

POUVOIR D'ACHAT- MÉLENCHON WALLON-TERRORISME

d614a85f4b726d3dc79559658b4bdfbf.gif

  COMMUNIQUE DE PRESSE

 

La FNW a tenu la réunion mensuelle de son Bureau Politique à Namur ce Vendredi 11 mai en fin d'après-midi.

 

Dans un premier temps la  FNW a analysé avec attention le déroulement de la présidentielle en  France.

Elle met à l'avant l'excellent travail de Marine Le Pen, salue son engagement, son courage pour arriver  finalement à un aboutissement heureux qui fait d'elle un élément incontournable de la politique française.

Durant la campagne la  FNW a mobilisé toutes ses forces pour soutenir la candidate du FN en inondant de mails, de messages  les électrices, les électeurs de France en tissant une toile innovante pour les internautes!

La  FNW a suivi avec attention le score au deuxième tour obtenu par les deux  candidats  en Wallonie.

Elle relève que pour le bureau électoral de Charleroi Sarkozy l'a nettement emporté avec 60,8%.

Un fait significatif car ces français vivent au cœur d'une région, véritable bastion des socialistes au pouvoir depuis 65 ans.

Un bastion PS qui ne laisse aucun espace de liberté, où la pauvreté est sans précédent, où l'insécurité est à tous les coins de rue!

 

La  FNW  est partisane de la création d'un nouveau parti qui rassemblerait ,sous la conduite du FN présidé par Marine Le Pen, l'ensemble d'une "droite ouverte" en Wallonie ! Elle pourrait être un élément moteur de ce rassemblement car elle présente assurément une force, une dynamique, une présence sur le terrain qui est attestée par les derniers sondages.

Elle est journellement en contact avec des wallons "lambdas" dont elle répercute les aspirations, leurs revendications avec à la clef des solutions.! 

 

La  FNW a parcouru avec attention l'étude de la COMEOS qui démontre que le pouvoir d'achat des gens est en nette régression, qu'il y a désormais des discriminations entre citoyens.

En effet les habitants qui vivent à proximité de la France, de l'Allemagne, de la Hollande vont faire leurs courses dans ces pays car les produits sont moins chers surtout pour le panier de la ménagère!

Ce qui frappe c'est l'acharnement à détricoter, à éliminer les petits commerces qui croulent sous le poids des charges administratives, financières notamment avec une taxation fédérale, régionale, communale en perpétuelle augmentation.

Il s'agit dans l'urgence de réagir en obligeant le secteur de la grande distribution à corriger, à aligner ses prix par rapport aux producteurs en privilégiant les productions locales tout en protégeant efficacement les petits commerces tellement utiles dans les zones campagnardes.. 

La  FNW entend faire pression sur l'Etat Fédéral, sur la Région wallonne pour harmoniser les règles, faire baisser les charges fiscales qui déglinguent les commerces, qui font exploser le nombre des faillites.

 

La  FNW dans un  autre régistre rejoint l'analyse de Claude Moniquet, un expert affirmé sur le terrorisme. D'après Claude Moniquet en Belgique il devrait y avoir entre 15 et 20 mille radicaux islamistes.

Sur les 20.000, il y en a quelques centaines qui doivent être politiques et qui veulent aller plus loin que la religion en imposant la charia.

Il est un réel constat c'est que dans les grandes villes wallonnes ces quelques centaines de radicaux font la Loi, que le nombre de femmes qui portent le niquab, le voile (surtout des jeunes) sont de plus en plus nombreuses, qu'il y a désormais un total refus d'intégration!   

 

La  FNW ne s'étonne pas de la situation désastreuse de DEXIA qui pèsera lourd sur les finances de l'Etat.

Le duo Dehaene-Mariani a lamentablement échoué.

Dehaene n'a en rien été un démineur. 

Faut-il rappeler que Jean Luc Dehaene a avalisé, soutenu INBEV dans sa volonté d'anéantir le pôle wallon de la bière à Jupille empochant au passage de fabuleux dividendes.Elle ne peut concevoir que Mariani sorte de Dexia avec un parachute doré aussi élevé à la limite du scandale!

 

La  FNW s'étonne de la publicité faite par tous les médias à Bernard Wesphael, le Mélanchon Wallon, qui crée un parti à l'image du rassemblement de la gauche en France.
Wesphael crie son indignation parce qu'il n'a plus de bureau au Parlement wallon. Etonnant quant on sait que durant la législature 2004-2009 il a été un opposant résolu, déterminé pour que les quatre députés wallon du Front National soient privés de bureaux, de matériel, de personnel et surtout de dotation alors qu'Ecolo dont il se disait chef de groupe n'alignait que trois députés et qu'ECOLO a eu accès à tous les avantages.
Le député Charles Petitjean n'a pas hésité à s'attaquer à cette dérive en interrogeant le président du Parlement wallon José Happart, ami de Wesphael, sans pour autant modifier la ligne de conduite définie à l'entame de la législature par le PS et le CDH.

Wesphael aujourd'hui dénonce avec force la particratie alors que hier il en était un partisan acharné!  Personne ne souligne ce fait.. Vous avez dit "étrange"!

 

 

La  FNW a par ailleurs affiné son programme pour les élections communales et provinciales, analysé l'énorme travail à effectuer pour être au rendez-vous du 14 octobre afin d'être présente dans un maximum de villes et communes de Wallonie.
Déja la récolte s'avère positive mais il faut accentuer l'effort pour multiplier par trois son nombre d'élus et élargir sa représentativité!

 

La  FNW l'avait prévu que le gouvernement Di Rupo s'attaquerait aux plus faibles. C'est chose faite, les allocations de chômage diminueront, par phases, en moyenne de 25%

à partir de novembre.La ministre de l'Emploi, Monica De Coninck (SP.a) va traduire cette abomination dans un arrêté royal (Source la DH,Het Nieuwblad, De Standaart).

 

130.000 personnes sont visées, les chefs de ménage pour une diminution de 12% de l'allocation de chômage, les isolés de 17,5% et les cohabitants de 41,5%.

La  FNW combat cette réforme du chômage, en effet, telle que présentée,elle crée une discrimination entre les chômeurs de plus de cinquante ans, car les prépensionnés gardent des avantages acquis, ce qui est bien, tandis que les autres trinqueront. Depuis des décennies les pertes d'emplois se sont succédées suite aux délocalisations, aux restructurations, aux licenciements abusifs, malgré des profits mirobolants de certaines grandes entreprises, aux manques de formations professionnelles en adéquation 

aux technologies nouvelles, aussi, par l'absence de création de nouveaux postes de travail, par l'incurie des gouvernements depuis les années soixante à nos jours et encore la forte concurrence entre travailleurs de l'Est et d'autres pays mettant nos travailleurs en difficulté, notamment dans le secteur de la construction, des transports, etc.

 

Appliquer de telles mesures contre les chômeurs c'est une atteinte grave à la dignité de chacun d'entre eux, ils ne sont pas des profiteurs. Les diminutions des allocations de chômage rendront encore plus difficiles les recherches d'emplois, il y aura, donc, des exclusions massives du chômage avec comme seule conséquence de reléguer les personnes vers les CPAS.       

 

Il était plus que tard quand les responsables de la  FNW, qui oeuvrent dans l'union ,se séparent pour se revoir très bientôt.  

Avec la  FNW, faites acte de candidature aux élections communales et provinciales d'octobre 2012. Nous attendons votre adhésion, l'union fait la force.

Le comité.

 

 

14:32 Écrit par LE COMITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.