02/06/2012

Gouy-Lez- Piéton (communication de la réunion du 26 mai 2012)

d614a85f4b726d3dc79559658b4bdfbf.gif







DESEQUILIBRE SOCIAL * DESESPERANCE * PAUVRETE .

 

La provinciale de la FNW du Hainaut a tenu ceSamedi 26 mai à Gouy-Lez- Piéton une journée d'étude consacrée àl'état du Hainaut au plan de la précarité, de l'emploi, de la sécurité, des perspectives de redressement.




La FNW du Hainaut s'est particulièrement préoccupée de la pauvreté.

 Un récent rapport d'UNICEF après celuid'EUROSTAT n’a pu que  constater l'augmentation significative de la précarité infantile en Belgique! Sur 2,2 millions de mineurs, 51O.OO soit près de25% sont exposés au risque de pauvreté, d'exclusion.

Le pic est cependant en Hainaut!

 

Déja le 1O mars 2OO5, il y a sept ans, le député du Front National Charles PETITJEANinterrogeait au Parlement wallon la ministreChristiane Vienne sur la pauvreté significative en Hainaut mettant en exergue des chiffres plus qu'interpellants.

Charles PETITJEAN récidivait le 17 septembre 2OO7 interpellant le ministrePaul Magnette car la situation s'était en deux années considérablement détériorée pour le Hainaut mais plus particulièrement pour la région de Charleroi.

Aujourd'hui d'autres statistiques confirment que cette pauvreté en progression constante a des effets induits telsune espérance de vie inférieure de cinq années par rapport à la moyenne belge, des décès accélérés dûs à des affections de l'appareil respiratoire, des excès pondéraux largement supérieurs et plus grave un décrochage scolaire et une déscolarisation  intolérable.

On note aussi une fracture énorme entre les jeunes peu scolarisés et ceux qui sont titulaires d'un diplôme universitaire!


Autre préoccupation le Hainaut affiche au niveau de l'emploi une situation désatreuse : chômage,  personnes couvertes par les CPAS,  afflux d'immigrés sans travail.

 

Fait inédit le Hainaut est la seule province du royaume où pour le nombre d’ actifs, c'est à dire ceux et celles qui travaillent ,sont en majorité employés dans le secteur public et subventionné, par ce secteur leur nombre dépasse la barre des 5O% (51,2%). S'il n'y avait la solidarité wallonne ce serait intenable. En fait un travailleur du secteur privé rémunère plus d'un travailleur du secteur public et subventionné.

La FNWdu Hainaut constate par ailleurs que la majorité des nouveaux emplois créés fait appel à des travailleurs porteurs d'un diplôme universitaire avec un effet aspirateur vers l'extérieur tandis que pour les emplois peu qualifiés les entreprises font de plus en plus appel à des travailleurs en provenance des pays de l'Est car ils coûtent nettement moins cher.

Il reste des emplois non occupés par un réel manque de formation des jeunes.C’est dans au vu de ce constat navrant que La  FNW du Hainaut  remet sur le métier sa proposition maintes fois exprimée d'autoriser l'apprentissage dès l'âge de 14 ans pour les jeunes qui ne s'adaptent pas à l'école sans pour autant négliger la formation des jeunes à des emplois à haute valeur ajoutée..



La  FNW  du Hainaut s'est plus qu'attardée sur l'insécurité généralisée tant dans les zones urbanisées que désormais dans les zones rurales. Les statistiques produites par la Police Fédérale sont en dessous de la réalité, de la vérité.

On ne compte plus les véhicules qui crament, les incendies volontaireset criminels d'immeubles notamment de logements sociaux, les braquages, les agressions et vols domiciliaires sans oublier une explosion exportée du commerce des drogues qui détruisent notre jeunesse.

 

La FNW  ne comprend pas que les dealers arrêtés, la plupart étrangers, ne soient pasexpulsés immédiatement hors du territoire national.




Comme le Hainaut  a une longue frontière avec la France, la FNW  suit avec attention les élections législatives en France soutenant à fond le "Rassemblement Bleu Marine" de Marine Le Pen sachant aussi qu'elles auront un effet porteur sur les prochaines élections communales, provinciales et bien sûr les élections fédérales, européennes et régionales. 


En finalité les responsables (nombreux) de la  FNW du Hainaut ont débattu du devoir impérieux de déposer un maximum de listes en Hainaut pour le rendez -vous d'octobre prochain,  décidant de ne dévoiler celles-ci qu'en dernière minute afin d’épargner à ses candidats  d’avoir à  subir une fois de plus  les multiples intimidations et contraintes subies par les candidat(e)s de 2OO6

La  FNW appelle les candidat(e)s, les sections locales à prendre d’urgence contact avec le Secrétaire Général de la FNWSalvatore RUSSO

par GSM O473 388774 ou  par Mail : srusso@hotmail.be

 

Merci à tous !

 

TOUT VA BIEN.jpg

323621338543011-BSe7.gif

 


 


 


 


 

Rejoignez-nous

10:20 Écrit par LE COMITE | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.